Le Label Vivre-Ensemble : la cohésion sociale au cœur du développement des clubs

Le label Vivre-Ensemble mis en place par la Ligue Ile de France de Basketball propose aux dirigeants de clubs franciliens de nouvelles pistes de développement au travers d’un ensemble de pratiques innovantes. Elles ont pour but de lutter contre le sentiment d’exclusion, mais aussi en faveur des actions de solidarité, de citoyenneté et de prévention.

LE VIVRE-ENSEMBLE, QU’EST-CE QUE C’EST ?

Le Vivre-Ensemble est la cohabitation harmonieuse entre individus ou entre communautés.

Il s’agit d’un principe de cohésion sociale reposant sur le respect mutuel, l’acceptation de la pluralité des opinions, des interactions dans l’ouverture et la coopération, des relations bienveillantes, ainsi que sur le refus de s’ignorer ou de se nuire.

Selon le Conseil de l’Europe, il présuppose :

  • La liberté d’expression et le pluralisme des opinions ;
  • Le respect de la dignité humaine, de la diversité culturelle et des « droits des autres », afin de garantir la tolérance et la compréhension ;
  • La participation de tous les citoyens aux affaires publiques, en leur donnant accès à l’information et aux médias.

Le Vivre-Ensemble est une valeur inscrite dans l’ADN du basketball. En effet, son créateur était professeur d’éducation physique et les règles originelles étaient basées sur les notions de tolérance et de respect de l’autre. Il s’agit d’une valeur également inhérente à la société française. Cette dernière est d’autant plus importante en région parisienne, véritable melting pot de cultures et d’activités.

Le Label Vivre-Ensemble, développer son club en s’inscrivant dans une démarche locale

L’enjeu de faire « société » demeure plus que jamais d’actualité. « Vivre ensemble, cela part d’abord d’un acte de volonté. Ce sont des personnes qui souhaitent donner vie à un projet commun, à une entité en partage. », c’est sous ce principe, souligné par Thomas Collet, Vice-Président en charge du Pôle Citoyenneté & Développement, que la Ligue Ile de France a créé le Label Régional du « Vivre-Ensemble ».  Ce dernier met en avant un ensemble de pratiques innovantes ayant pour but de lutter contre le sentiment d’exclusion, mais aussi en faveur des actions de solidarité, de citoyenneté et de prévention. Il soutient la politique de développement du club 3.0 engagée par la Fédération Française de Basketball dans son objectif de dynamisation de la pratique sur le territoire.

« Devenir un acteur associatif incontournable de sa ville ! », voilà l’ambition d’Olivier Gombert, président de Paris Lady Basket et responsable du Pôle Citoyenneté & Développement de la Ligue Ile de France, pour les clubs procédant à la mise en place d’actions du label. Le but est en effet d’offrir l’opportunité aux dirigeants de redynamiser leur organisation en s’inscrivant dans une démarche locale. « Le club est une identité locale dans la commune et le club fait société. La société, on la construit tous ensemble. »

L’obtention du label nécessite la mise en place de 6 des 12 actions présentées dans le guide ci-dessous (dont au moins 3 prioritaires). Il est important de noter que les actions telles qu’elles sont présentées ne sont ni figées, ni exhaustive. Chaque club peut s’adapter selon son territoire, sa population ou ses contraintes techniques. La mise en place des actions est donc récompensée par l’attribution du Label « Vivre-Ensemble » et par un avoir pour des formations fédérales.

Les clubs labellisés Vivre Ensemble

« Le vivre-ensemble est le socle sur lequel repose notre club. Nous nous développons à partir de ce principe. » avance Frédéric Arnold, directeur technique du COSM Arcueil qui, avec le Paris Lady Basket et Eiffel Basket Club, fait partie des 3 clubs franciliens labellisés à ce jour.

Interrogés quelques temps après l’obtention de leur label, ces 3 organisations sont unanimes quant aux résultats positifs des actions mises en place. Ils parlent notamment d’un rayonnement accru du club et de reconnaissance plus importante de la part des différents acteurs locaux, notamment des mairies. « La mise en place de ces actions nous a permis d’évoluer au niveau du nombre de licenciés et au niveau de leur engagement en général. Notre journée annuelle parent-enfant le symbolise parfaitement. Tout le monde y passe un bon moment et les gens souhaitent s’impliquer au club après cette expérience. » précise Frédéric Arnold.

Présidente d’Eiffel Basket Club et ostéopathe de formation, Cindy Pruvost a, quant à elle, fait du Basket Santé et de la lutte contre les incivilités dans le sport, « de plus en plus présentes à tout niveau, avec les parents, les joueurs, les coachs et même les arbitres qui s’y mettent ! » son cheval de bataille. « C’est une très bonne initiative de la part de la Ligue ! Nous nous centrons parfois trop sur l’aspect compétitif du sport jusqu’à en oublier les valeurs sociales, humaines du label. Le basket est un loisir avant tout ! » ajoute l’ancienne joueuse francilienne.

Olivier Gombert, président du Paris Lady Basket, est convaincu de l’efficacité du label. « Les actions solidaires, notamment les collectes plaisent beaucoup au Paris Lady Basket. Elles permettent de fédérer autour de l’identité du club. L’adhérent n’est plus un simple joueur de basket : il est un citoyen et un acteur dans le développement du club. »

Les clubs labellisés arborent le vivre-ensemble comme le socle du bon fonctionnement de leur club et vantent les bénéfices à moyen et long terme de la mise en place des actions du label. Le dossier détaillant le label Vivre-Ensemble est disponible en téléchargement ci-dessous :