Eve Mahoutou, Olivia Yale et Janelle Salaun sacrées vice-championnes du monde

Hier soir, l’Equipe de France s’est inclinée face aux Etats-Unis en finale du Championnat du Monde U17 Féminin (92-40). Invaincues jusqu’en finale malgré quelques frayeurs, les joueuses de Arnaud Guppillotte ont malheureusement subi la loi de l’ogre américain.

Parmi les médaillées d’argent, on retrouve Olivia Yale (Poste 2 – 1,77 m), joueuse formée au BC Franconville PB et au Marne la Vallée Basket. Ancienne membre du Pôle Espoir féminin d’Eaubonne, l’actuelle arrière du Cercle Jean Macé de Bourges a été peu utilisée au cours de cette compétition (10,7 minutes par match) notamment sur les deux dernières rencontres. Elle finit la compétition avec 3,3 points et 1,9 points de moyenne.

De plus, on note évidemment la présence d’une deuxième francilienne, Eve Mahoutou (Poste 4 – 1,82 m). Formée du côté de l’ES Chambly Persan, du BC Franconville PB et du BC Ermont, l’ailière forte des Flammes Carolo finit la compétition de manière relativement similaire à sa coéquipière du Val d’Oise (2,4 points, 4 rebonds et 1,1 interceptions en 13,7 minutes par match). 

Et pour finir, la dernière joueuse n’est autre que Janelle Salaun (Poste 4 – 1,87 m). Formée dans le Val-de-Marne du côté de l’AS Orly, la joueuse du Centre Fédéral a été la première option du staff de l’Equipe de France en sortie de banc (5.1 points, 4,7 rebonds et 1 contre en 17,2 minutes par match).

En remportant cette deuxième place, elles rejoignent dans l’Histoire leurs ainées à savoir Olivia Epoupa, Christelle Diallo et Alice Nayo, elles aussi vice-championnes du monde U17 en 2011.

De plus, c’est une magnifique reconnaissance pour la formation française et francilienne car les trois joueuses rejoignent Melvyn Ebonkoli et Samuel Eyango-Dingo, eux aussi détenteurs du même titre dans la catégorie masculine depuis début juillet.